News

Horizon 2030; quelle agriculture jurassienne?

Mercredi 24 Octobre 2018

Mercredi 24 Octobre 2018

Pas un jour sans que le monde agricole ne fasse la Une des médias. Encensés ici, accusés ailleurs, les agricultrices et agriculteurs jurassiens ne savent pas toujours sur quel pied danser. Tiraillés entre leurs conditions d’exploitation, la politique agricole, les exigences des consommateurs et les impératifs de production qu’ils s’imposent, il leur est de plus en plus difficile de garder la tête froide. Et l’avenir ne s’annonce pas plus simple. L’ouverture des marchés agricoles se profile de plus en plus clairement. La société civile lance des initiatives qui vont au-delà de tout ce que le secteur primaire avait imaginé jusqu’alors. Le climat continue à faire des siennes et pour ne rien arranger, la biodiversité subit d’énormes pertes depuis quelques temps. L’image des agriculteurs auprès de la population s’écorne, puis se redore, puis ternit à nouveau.

Quels dangers pour l’agriculture ! Quelle chance pour l’agriculture !

Malgré l'ambiance critique, difficile à trancher.

Les acteurs du monde agricole cantonal doivent sans cesse se remettre en question pour répondre aux nombreux défis à venir. Leur vision introspective et prospective est d’une importance capitale pour dessiner l’avenir de l’agriculture jurassienne. Leur regard critique et leur vision de la société et de la politique doit permettre d’établir les contours de la politique agricole cantonale de 2030.

Loin de la divination, les prospectives aident à se positionner et à se préparer à différents scénarios possibles. Parfois, une même stratégie permet de répondre à plusieurs problématiques. Dans l’absolu, c’est celle-là qu’il faudra trouver. En embarquant dans ce tour du Jura extratemporel, les agricultrices et agriculteurs mettent toutes les chances de leur côté pour trouver la formule magique de l’exploitation agricole durable et résiliente de 2030.

Horizon 2030; perspectives de l'agriculture jurassienne. Durant presque 2 ans, AgriJura a multiplié les ateliers pour tenter de cerner ce thème. Cette recherche a aboutit à la rédaction d'un mémoire de Master disponible ci-dessous.

Résumé

Dans un processus introspectif critique, puis prospectif participatif, les acteurs de l'agriculture jurassienne ont été invités à s'interroger sur sa situation actuelle et à définir les conditions dans lesquelles elle évoluera en 2030.

L’agriculture jurassienne se caractérise par une large palette de conditions de production, des exploitations de grandes taille en comparaison nationale et une production plutôt extensive au niveau suisse. Les appellations protégées, les conditions adaptées à la production animale et la proximité de la population sont des avantages indéniables pour le secteur primaire du canton.

Cette situation est appelée à évoluer à l’horizon 2030. Les exploitations s’agrandiront vraisemblablement encore et la part des subventions dans la valeur de production pourrait gagner en importance aux dépens de la valeur des produits agricoles.

Pour éviter que l’avenir ne se résume à une fatalité, les agricultrices et agriculteurs jurassien.ne.s se sont projetés dans des scénarios possibles à l’horizon 2030. Ils ont été confrontés à leur situation actuelle et celle qui pourrait être vraie dans une douzaine d’année. Les comptabilités de 5 exploitations ont été soumises à trois scénarios réalistes à l’échéance 2030 - Statu-quo +, Ecologique et Libéral – pour déterminer quels paramètres impactent leur outil de travail et lesquels leur permettent de réagir. Un logiciel d’optimisation a permis d’évaluer l’organisation la plus pertinente de ces exploitations dans chacun des scénarios. L’organisation déjà rationnelle des entreprises testées leur a permis de conserver des agencements majoritairement similaires.

Dans tous les scénarios, les prix à la production ont tendance à baisser. Les revenus agricoles subiront le même sort, toutefois dans des proportions variables. Les paiements directs et la différenciation sont des vecteurs de stabilité pour les revenus agricoles de ces exploitations.

Pour répondre aux défis à venir, les jeunes agricultrices et agriculteurs jurassien.ne.s se positionnent en faveur d’une agriculture diversifiée, orientée vers des marchés porteurs, flexible et rémunératrice. Elle doit être cohérente et facilement explicable au consommateur.

Ils rejoignent les réflexions des autres acteurs de l’agriculture jurassienne qui ont échangé leurs attentes pour dessiner une politique agricole cantonale favorisant l’autonomie fourragère, l’esprit d’entreprise une qualité de vie adéquate pour les paysan.ne.s de la région.

La diversité des acteurs ayant participé aux différents ateliers permet d’établir une vision représentative pertinente pour l’agriculture jurassienne 2030. Celle-ci gagne en autonomie et est parfaitement adaptée à la région. Elle est diversifiée et différenciée. Les exploitations sont cohérentes et entreprenantes. Elles répondent à la demande de consommateurs informés et supporters confirmés d’une agriculture multifonctionnelle et de proximité.

Pour y parvenir, la politique agricole cantonale doit offrir des conditions cadres incitatives et stables. Tout en garantissant une certaine souplesse, garante d’égalité dans la grande diversité du secteur, elle doit permettre de faire face aux défis à venir. Ainsi, un soutien à la transition climatique est plébiscité, tout en conservant une agriculture productrice. La collaboration doit être mise en valeur sur les exploitations et la participation doit être inclue dans toutes les réflexions politiques.

Ces réflexions convergent vers trois axes principaux qui doivent orienter la politique agricole cantonale vers cette vision :

Autonomie – Innovation – Qualité.


Mots clés: Agricultural policy; Sustainable agriculture; Economic development; Regional outlook

Derniers articles