News

Dégâts dus à la faune

Jeudi 22 Mars 2018

Jeudi 22 Mars 2018

Les sangliers et les blaireaux n’en finissent pas de causer des dommages aux herbages et cultures. Les dommages se montent à 367'000 fr. contre 287'000 fr. l’année précédente. Un record, alors que les tirs n’ont jamais été si élevés avec 596 sangliers abattus contre 398 en 2016.

Les dégâts sont surtout recensés en Ajoie. La régulation des sangliers, mais aussi des blaireaux, appelle à de nouvelles mesures sans quoi les montants des dégâts ne seront plus supportables. L’agriculture n’attend finalement pas des indemnités mais bien des mesures de régulation efficaces pour prévenir et limiter les dégâts. Il faut cependant être conscient du fait que les surpopulations, de sangliers notamment, ne se limitent pas au Jura ni aux zones frontalières. Elles représentent d’ailleurs un problème européen.

AgriJura rencontrera prochainement les milieux de la chasse pour un état des lieux et définir les actions possibles, non seulement par rapport aux sangliers, mais aussi aux blaireaux, responsables d’un tiers des dommages dans les cultures.

Derniers articles