News

Bilan des marchés de bétail 2014

Vendredi 19 Décembre 2014

Vendredi 19 Décembre 2014

Les marchés publics de bétail bovin ont connu un repli de 257 bêtes en 2014 par rapport à l’année précédente, pour retrouver un niveau relativement comparable à 2011-2012. Les cinq places de marchés jurassiennes ont permis la commercialisation de 3747 bovins, soit en moyenne 107 animaux écoulés pour chaque demi-journée de marché, contre 117 en 2013.

Dans la tendance nationale, le recul de nombre de bêtes commercialisées s’observe surtout au niveau de la catégorie vaches VK (-168 par rapport à 2013, - 36 par rapport à 2012) et des broutards -104 par rapport à 2013.

Les prix du marché du bétail de transformation se situent à un bon niveau en comparaison pluriannuelle. A l’exception des broutards, les prix obtenus sur les marchés jurassiens sont plus élevés que 2013. Ainsi, le prix moyen des vaches VK a atteint 3,21 fr., soit 34 ct de plus que l’année précédente (27 ct de surenchères contre 23 en 2013). Par rapport à la tabelle Proviande, les surenchères réalisées en 2014 représentent 430'000 fr. en faveur des producteurs.

La demande des industries pour de la viande de transformation indigène est soutenue et devrait le rester, face à une offre pas toujours suffisante. En écoulant leurs animaux via les marchés publics, les producteurs profitent d’avantages, que ce soit par l’assurance des animaux, par les surenchères, par le paiement à dix jours, par la contribution cantonale incitative mais aussi par le fait de contribuer à la transparence des prix.

A noter que le règlement des marchés de bétail a subi des adaptations mineures, notamment au niveau du déroulement des mises et des devoirs des marchands. Consulter le nouveau règlement.

Derniers articles