Thèmes

Initiative sécurité alimentaire

L'alimentation est vitale. Trop souvent, le rôle premier de l'agriculture est relégué au second plan.

Pourtant, la sécurité de l'approvisionnement et de l'alimentation ne va pas de soi, surtout en tenant compte de la croissance de la population, des changements climatiques ou encore de la raréfaction des ressources. Les scandales alimentaires, qui défraient parfois la chronique, légitiment d'autant plus de doit garder la main sur notre alimentation par une production indigène durable.

Ces éléments ont décidé l'Union suisse des paysans à lancer l'initiative pour la sécurité alimentaire, avec la volonté de replacer l’approvisionnement indigène comme priorité non seulement en faveur de l’agriculture mais aussi du consommateur. L’objectif n’est pas de revenir à une agriculture purement intensive mais de ne pas poursuivre l’extensification au détriment de l’approvisionnement indigène et de pas affaiblir davantage la protection douanière. Lorsque comme aujourd’hui, ne pas produire devient plus lucratif que de produire, comment ne pas y voir une menace sur notre approvisionnement ? De surcroît, importer ce que l’on se refuse à produire, comment ne pas y voir un non-sens ?

Preuve du soutien et d’une réelle prise de conscience de la population à l’égard de son agriculture, le texte de l’Union suisse des paysans a obtenu près de 150’000 signatures, en un temps record d'un peu plus de quatre mois, pour être déposé le 8 juillet 2014 à la Chancellerie fédérale. Dans le canton du Jura, 6556 paraphes ont été collectées, signe, là-aussi, d’un soutien affirmé de la population.

L’initiative est à présent traitée par les Chambres fédérales, avant d’être soumise à la votation populaire.

Le texte de l'initiative

La Constitution est modifiée comme suit :

Art. 104a Sécurité alimentaire
1 La Confédération renforce l'approvisionnement de la population avec des denrées alimentaires issues d'une production indigène diversifiée et durable; à cet effet, elle prend des mesures efficaces notamment contre la perte des terres cultivées, y compris des surfaces d'estivage, et pour la mise en oeuvre d'une stratégie de qualité.

2 Elle veille à maintenir une charge administrative basse pour l'agriculture et à garantir la sécurité du droit, ainsi qu'une sécurité adéquate au niveau des investissements.

Art. 197, ch. 112
11. Disposition transitoire ad art. 104a (Sécurité alimentaire)
Le Conseil fédéral propose à l'Assemblée fédérale des dispositions légales correspondant à l'art. 104a au plus tard deux ans après l'acceptation de celui-ci par le peuple et les cantons.

Les cinq raisons de soutenir l'initiative "Pour la sécurité alimentaire"

  1. Pour anticiper et pouvoir faire face aux développements prévisibles au niveau international et national (croissance de la population, changement climatique, raréfaction des ressources)
  2. Pour maintenir à long terme un approvisionnement prépondérant de la population résidant en Suisse avec des denrées alimentaires indigènes
  3. Pour lutter contre la perte des terres cultivées indispensables à la production agricole
  4. Pour maintenir le haut niveau de qualité des denrées alimentaires dans notre pays
  5. Pour donner des perspectives d'avenir aux familles paysannes de notre pays



En savoir plus www.securitealimentaire.ch

Publicité